dans

Turquie : au moins 718 arrestations dans les milieux prokurdes

Les autorités turques ont arrêté 718 personnes, dont des dirigeants du parti prokurde HDP, soupçonnées de liens avec les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à qui Ankara a imputé dimanche «l’exécution» de 13 Turcs en Irak, a indiqué le ministère de l’Intérieur lundi 15 février.

Les autorités turques ont arrêté 718 personnes, dont des dirigeants du parti prokurde HDP, a indiqué le ministère turc de l’Intérieur, lundi 15 février. Ces personnes sont soupçonnées de liens avec les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) à qui Ankara a imputé dimanche «l’exécution» de 13 Turcs en Irak.

«Un grand nombre d’armes, de documents et du matériel numérique appartenant à l’organisation (terroriste) ont été saisis lors des perquisitions», a ajouté le ministère de l’Intérieur, précisant que des opérations dans 40 villes à travers le pays étaient toujours en cours.

Le PKK réfute la version d’Ankara

La Turquie a accusé dimanche le PKK d’avoir exécuté 13 de ses ressortissants, membres des forces de sécurité pour la plupart, qu’il retenait en captivité dans le nord de l’Irak depuis plusieurs années.

Selon le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, des militaires turcs ont découvert 13 corps sans vie dans une grotte située dans la région de Gara, dans le nord de l’Irak, où Ankara mène depuis mercredi une opération contre le PKK, un groupe qualifié de «terroriste» par Ankara et ses alliés occidentaux.

Le PKK a reconnu dimanche la mort d’un groupe de prisonniers, mais a réfuté la version d’Ankara, affirmant qu’ils avaient été tués dans des frappes aériennes turques.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Kremlin se dit «intéressé» par une conversation entre Elon Musk et Vladimir Poutine

Indonésie : au moins 9 morts et 10 disparus dans un glissement de terrain