dans

Présidentielle 2021 au Bénin : Madougou réagit après la sortie médiatique de Rachidi Gbadamassi

Suite à la conférence de presse tenue ce jeudi 18 février 2021 par Rachidi Gbadamassi, la candidate recalée du parti Les Démocrates a réagi immédiatement sur le coup par le biais des réseaux sociaux.

L’élu de la 8e circonscription électorale s’est prononcé ce jour face aux hommes de la presse. Rachidi Gbadamassi, dans sa déclaration a fait des révélations sur la candidature de Reckya Madougou au sujet du parrainage et ce qui l’a amené à se rétracter.

Suite à sa sortie, la dame de fer a décidé de répliquer. D’après Reckya Madougou, ses sorties médiatiques seraient un plan bien monté par le pouvoir en place pour l’assigner en justice.

«Il nous revient de sources concordantes que le pouvoir en place chercherait des alibis montés de toutes pièces pour m’interpeller à la CRIET en insinuant que de part mes relations au plan international je serais entrain d’inciter à un soulèvement populaire», a-t-elle écrit.

Cependant, elle tient à rappeler que son combat est loin d’être une source d’incitation à un soulèvement populaire, mais plutôt un combat dans les urnes «Il ne sert donc à rien d’user de ces viles pratiques espérant ainsi nous intimider», à expliqué la candidate.

Elle a donc décidé de faire recours à la justice et prend le peuple béninois comme témoins de tout ce qui peut lui arriver à l’avenir : «Avec mes avocats, je porterai immédiatement plainte contre les auteurs de ces grotesques insinuations.»

«En tout état de cause, ma famille politique, celle biologique, le peuple béninois et la communauté internationale tiendront responsable le pouvoir en place pour toute tentative visant à me priver de mes libertés et de l’intégrité physique de ma personne.»

Ma candidature dérange ceux qui ont pris notre pays en otage…

La politicienne est revenue également sur ses récentes déclarations où elle avait révélé que les députés et les maires l’ont approché, ensuite l’ont motivé à déposer sa candidature à la CENA sous prétexte qu’ils vont la parrainer.

«Ces députés en question savent bien ce qu’ils sont venus me dire au sujet du président sortant et du régime auquel ils appartiennent pourtant. C’est eux qui sont venus chez moi pas l’inverse.»

«Tout le monde aura donc constaté que ma candidature dérange ceux qui ont pris notre pays en otage et elle déstabilise les plans ourdis pour soumettre tout le monde. Nous ne leur demandons que d’ouvrir la compétition pour laisser libre choix au peuple souverain».

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bénin : «Rachidi Gbadamassi a trahi Patrice Talon», le parti «Les Démocrates»

À 51 ans, Jennifer Lopez a prouvé qu’elle était l’une des plus belles femmes du monde