dans

Nigéria : un professionnel de la police soutient le licenciement de la policière enceinte

Il y a quelques jours, nous avons fait un rapport sur une policière non mariée qui a été licenciée parce qu’elle est tombée enceinte.

La policière a servi dans l’État d’Ekiti et le commandement de la police a justifié pourquoi elle a été limogée par l’intermédiaire de leur PRO.

La dame qui a rejoint la force il y a moins d’un an est tombée enceinte sans se marier et sans parler de l’incident avec le Vanguard, l’officier des relations publiques de la police (PPRO) de l’État, a déclaré ASP Sunday Abutu;

«Cela est très présent dans la loi sur la police et dans toute personne qui entre, en particulier une femme alors qu’elle pourrait tomber enceinte après quelques années, mais dans son propre cas, elle a rejoint il y a moins d’un an et elle est tombée enceinte sans mari. C’est contraire à la loi sur la police.

Les gens qui y apportent des émotions et des opinions personnelles ne devraient pas être le cas. Dans votre propre établissement, vous avez vos propres règles et règlements et, quelle que soit la taille de la règle, personne ne devrait aller à l’encontre ou la tenir pour acquise.

Tout le monde dans la Force sait que vous devez présenter quelqu’un comme votre mari, c’est tout. Donc tomber enceinte sans faire cela est un embarras pour la Force. Il n’y a rien de trop sévère dans la punition.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Halsey : la chanteuse américaine de RnB annonce sa première grossesse

Buhari signe une loi qui obligera quiconque bafoue le protocole Covid-19 à passer 6 mois en prison