dans

Nigeria : «Mon enfance a été incroyable, magnifique», Don Jazzy fait des confidences

Le patron de Mavin, Don Jazzy, a donné un aperçu de son enfance. Il a révélé qu’il a grandi à Ajegunle où il a aidé son père à faire des travaux agricoles et a également vendu des akara (gâteaux aux haricots) pour sa mère.

Le producteur de musique a parlé de son enfance lors d’une interview Black Box avec Ebuka Obi-Uchendu. Le beatmaker a en outre mentionné qu’à l’âge de 11 ans, ils ont déménagé à Egbeda.

Il a dit: «Mon enfance a été incroyable, magnifique. J’ai grandi à deux endroits, Ajegunle et Egbeda. Premièrement, Ajegunle, je suis né à Ajegunle. J’ai déménagé à Egbeda quand j’avais environ 11 ans.

«Mes souvenirs d’Ajegunle comprennent quatre ou cinq choses. L’école, qui était l’école primaire; reviens à la maison, suis mon papa à la ferme, qui était à l’arrière de la maison, puis reviens dans la nuit, rejoins ma maman qui vend akara devant la maison. Puis le matin, mon frère et moi marcherons pour aller porter agidi.

«Nous allions le porter à la femme à qui ma mère l’avait commandé. Ils avaient l’habitude de le faire tôt le matin; donc, il fait chaud et toujours comme pap. Nous le ramènerons à la maison avant qu’il ne se transforme en agidi (comme eko) puis nous irons à l’école.

«Donc, c’était l’école, l’église, la ferme et la musique.

DonJazzy a noté que son amour pour la musique a grandi dans l’église où il jouait toujours. Il a également mentionné que son père avait quitté la banque pour devenir directeur d’artiste.

«J’appellerai cela église et non musique parce que je suis allé à l’église et j’adorais jouer de la musique. Mon père, il était une fois, était banquier. À un moment donné, il a décidé qu’il ne voulait plus faire de banque alors il est devenu un artiste manager.

«Il avait un artiste nommé Dirty Dusty. Ils allaient en studio et essayaient des choses. Ils n’ont pas vraiment «soufflé» comme ça, mais mon père est quelqu’un que dans n’importe quelle organisation où il est, ils font de lui le leader parce qu’il est très franc et intelligent. Il lit beaucoup.

«Donc, de la banque, avant que l’artiste ne gère quelque chose, il y avait de l’agriculture entre les deux», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Juventus : Weston McKennie et Paulo Dybala sont impliqués dans un scandale

Bénin : Claudine Prudencio aux côtés du duo Talon-Talata à Ouidah (photos)