dans

Mike Pompeo : l’ancien chef de la diplomatie américaine embauché par Fox News

L’ancien chef de la diplomatie américaine sous la présidence de Donald Trump, Mike Pompeo, a été embauché par Fox News en tant que «collaborateur», a annoncé jeudi 8 avril la chaîne d’information préférée des conservateurs.

«J’ai l’intention de donner aux téléspectateurs un regard franc et direct sur la géopolitique, les relations internationales et les politiques America First qui ont permis de tracer la voie d’une prospérité et d’une sécurité sans précédent aux États-Unis», a déclaré Mike Pompeo dans un communiqué.

L’ex-secrétaire d’État est «l’une des voix les plus reconnues et respectées aux États-Unis sur les questions de politiques étrangères et de sécurité», s’est réjouie de son côté Suzanne Scott, patronne de Fox News.

Un faucon

Secrétaire d’État d’avril 2018 à janvier dernier, il avait précédemment dirigé la CIA. Certains le voient l’œil rivé sur la Maison Blanche pour la présidentielle de 2024.

Mike Pompeo s’était récemment joint aux appels au boycott des JO d’hiver de Pékin, et avait affirmé que le rapport d’experts sur les origines du Covid-19 était «une mascarade dans la droite ligne» de la «campagne de désinformation» menée selon lui par le Parti communiste chinois et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il avait été le fer de lance, côté américain, de la confrontation entre l’administration Trump et la Chine.

Ce faucon a fait partie du dernier carré de fidèles à soutenir Donald Trump, et, tout comme l’ancien président, il a souvent affiché publiquement un franc mépris pour les médias.

En mars, Fox News a embauché Lara Trump, belle-fille de l’ancien président républicain et conseillère de l’équipe Trump pendant la dernière campagne présidentielle.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Coolidge, un héros américain de la Libération de la France, est mort

Djibouti : en l’absence des leaders historiques de l’opposition, le président Guelleh en lice pour un 5e mandat