dans

L’ancien maire de Dreux condamné à six mois avec sursis pour prise illégale d’intérêt

L’ancien député-maire LR de Dreux dans l’Eure-et-Loir, Gérard Hamel, a été condamné vendredi 19 février à six mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende par le tribunal de Nanterre pour prise illégale d’intérêts et complicité de prise illégale d’intérêts. Il a été relaxé pour favoritisme et complicité de favoritisme.

Le parquet avait requis à l’encontre de l’ancien maire (1995-2020) et député d’Eure-et-Loir (1993-2012) une peine de six mois de prison avec sursis et 30.000 euros d’amende.

Il a été reconnu coupable d’avoir participé, lorsqu’il présidait une société d’économie mixte, la Semcadd, qui gérait un parc industriel de Dreux, à un vote d’attribution d’appel d’offres en faveur d’entreprises où son gendre et son fils avaient des responsabilités. Des marchés publics d’une valeur d’environ 1 million d’euros avaient été attribués à ces entreprises.

L’avocat de Gérard Hamel, Me Rémi-Pierre Drai, qui avait plaidé la relaxe, avait dénoncé pendant l’audience «l’envie de faire tomber l’homme politique, qui doit être par nature corrompu», alors que son client était à l’origine de la procédure.

«Mon client a été condamné sans tenir compte du contexte, cette infraction est très difficile à éviter, c’est un mélange d’un sentiment d’injustice et d’inégalité», a réagi Me Drai.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bénin : «Les masques vendus dans nos officines ne constituent aucun risque», Benjamin Hounkpatin

Comptes de campagne : un proche de Jean-Luc Mélenchon entendu par un juge