dans

«Être opposant en Afrique est un métier à haut risque», Kemi Seba après l’agression de Galiou Soglo

Suite à certains événements constatés ces derniers temps sur le continent noir vis à vis des opposants et surtout l’agression par balles réelles sur Galiou Soglo, Kemi Seba a réagi sur ses réseaux sociaux dénonçant les risques que couvrent ce métier d’homme politique opposant.

«Être opposant aux divers régimes politiques en place en Afrique peut vous valoir la prison, la déportation, la calomnie. J’en sais quelque chose étant donné mon travail méta-politique acharné contre le néocolonialisme français, un néocolonialisme défendu mordicus par la quasi totalité des chefs d’État africains francophones», a-t-il déclaré d’abord.

Kemi Seba parle surtout des événements politiques constatés cette semaine concernant Ousmane Sonko, homme politique sénégalais et Président du PASTEF, accusé de viol par une professionnelle d’un salon de massage dakarois et du tentative d’assassinat sur Galiou Soglo.

Et concernant le potentiel candidat aux élections présidentielles du 11 Avril 2021, Kemi Seba n’accuse ni de loin, ni de près le régime en place. Mais la seule chose qu’il a pu souligner avec certitude et selon ses connaissances, est qu’entre le président Patrice Talon et Galiou Soglo, il n’existe pas une relation tendre.

«Au Benin, Ganiou Soglo, ancien Ministre de la Culture et des Sports sous Yayi Boni, ancien ami intime du Président Patrice Talon et devenu ces dernières années l’un de ses nombreux virulents opposants; a été criblé de balles hier soir au Benin.»

«A ce stade de l’enquête, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit d’un acte de répression politique venant du sommet de l’Etat. Par contre, ce que nous pouvons affirmer avec certitude, c’est que Ganiou Soglo et Patrice Talon se détestent intensément, aussi bien politiquement qu’humainement» a-t-il fait savoir.

Ainsi, Kemi Seba apporte son soutien à Galiou Soglo actuellement aux urgences à l’hôpital Cnhu de Cotonou.

«Toujours est-il que nous apportons sans réserve notre soutien à Ganiou Soglo, dans l’épreuve qu’il traverse et que nous condamnons avec la plus grande fermeté, la tentative de meurtre dont il a fait l’objet. Tentative qui, quoi qu’on en pense, semble revêtir un caractère politique, que cela provienne du sommet de l’Etat, ou d’autres concurrents politiciens…»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tchad : un opposant trouve refuge dans le périmètre de l’ambassade américaine

Une dame traîne un homme en public après avoir couché avec elle et en avoir parlé à ses amis