dans

Etats-Unis : libéré après 68 ans de prison, il est surpris par un monde nouveau

Le 20 février 1953, Joseph Ligon, 15 ans, passait la soirée avec quatre autres adolescents lorsqu’ils ont volé et poignardé plusieurs personnes dans les rues de Philadelphie, aux Etats-Unis.

Deux victimes étaient décédées : Charles Pitts et Jackson Hamm. Joseph Ligon avait été condamné à la prison à vie. Il avait reconnu sa participation aux événements mais a toujours nié avoir participé aux meurtres.

Après avoir passé 68 années derrière les barreaux, Joseph Ligon a été libéré jeudi 11 février de la prison de Phoenix, dans l’Arizona, à l’âge de 83 ans. Il doit maintenant vivre dans une société qui a littéralement changé.

«Il est très heureux et étonné de tous les changements survenus à Philadelphie depuis 1953. Il est particulièrement étonné par les grands buildings», rapporte Eleanor Myers, sa conseillère sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créol : «Les hommes ont peur des femmes comme moi», la chanteuse gabonaise

A peine sorti de prison, il enlève une fillette de 4 ans dans un supermarché et l’agresse sexuellement