dans

Bénin : «Nous ne nous laisserons pas priver d’une troisième élection», Reckya Madougou

Les Démocrates restent optimiste. Reckya Madougou, candidate dudit parti continue de multiplier ses sorties sur les réseaux sociaux dans le but de voir sa candidature validée. Dans son message de ce lundi matin, elle s’est offusquée contre le fait qu’elle demeure toujours sans parrainage.

Dans ses écrits, l’ancienne ministre a d’abord rappelé à tout les parties prenantes ainsi qu’aux acteurs en charge de l’organisation du scrutin de faire preuve d’impartialité et d’éviter d’être inféodés. De prôner aussi pour un processus électoral inclusif, transparent, équitable et crédible.

À la classe politique ainsi que les forces de défense et de sécurité, Reckya Madougou les appelle à s’abstenir de toute action, susceptible de menacer l’intégrité physique et la tranquillité des Béninoises et des Béninois ou de compromettre leur vie. Elle espère également qu’aucune goutte de sang ne sera versée de nouveau.

Les fiches de parrainage confisquées !

En ce qui concerne sa candidature, elle a déclaré que la CENA leur reprochait seulement les parrainages dont elle a procédé par toutes les démarches possibles pour les avoir, mais en vain. Selon Reckya Madougou, ces papiers ont été confisqués.

«Les fiches de parrainage, des députés et Maires à qui incombent la responsabilité de parrainer ont été purement et simplement confisquées par les responsables des partis politiques de la mouvance. Pire, la totalité des élus à même de parrainer les candidats ont accordé leur parrainage à trois candidatures relevant toutes de la mouvance présidentielle et alliés», a-t-elle souligné.

«Le Peuple Béninois est un peuple libre qui n’acceptera pas la mainmise d’une pensée unique sur cette campagne électorale», a-t-elle rappelé avant de conclure «Nous ne nous laisserons pas priver d’une troisième élection.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Covid-19 : le Bénin enregistre 6 nouveaux décès

Crise des bergers au Nigeria : «Buhari n’est pas un showman», dit Garba Shehu