dans

Bénin : blessé par balles, Ganiou Soglo pourrait être évacué dans l’un de ses pays

L’un des vingt candidats, Ganiou Soglo, blessé par balles dans la nuit de vendredi 5 à samedi 6 février par des inconnus, compte aller se soigner hors du pays et revenir continuer la lutte pour la présidentielle d’avril prochain au Bénin.

«Je vais aller me soigner, s’il plait à Dieu, les mânes de nos ancêtres je vais rentrer très rapidement pour continuer à battre campagne, car dans tous les cas, même si la CENA ne retient pas ma candidature, je serai candidat», a t-il déclaré dans une interview accordée à TV5 MONDE.

Le fils de l’ancien président Nicéphore Soglo est actuellement hospitalisé aux urgences du Centre hospitalier universitaire Hubert Maga, le plus grand hôpital public de Cotonou.

«Ganiou Soglo sera évacué probablement au Maroc pour l’extraction de la balle logée derrière son coeur», a indiqué un membre de la famille a indiqué à l’AFP.

«Les médecins ont indiqué que son opération ne peut se faire à Cotonou», mais cette «évacuation sanitaire ne se fera pas avant les 48 prochaines heures», a précisé la même source.

Un autre membre de la famille a également évoqué une possible évacuation au Ghana, assurant: «il est hors de danger mais pour enlever la balle, c’est le Ghana ou le Maroc», car cette même balle «a traversé le poumon et s’est logée à quelques centimètres du coeur».

Ganiou a été député de 2003 à 2007, ministre de la Jeunesse, des sports et des loisirs de 2007 à 2008, puis ministre de la Culture de 2008 à 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lehady Soglo : l’ancien maire de Cotonou réagit après l’agression de Ganiou Soglo

Au Bénin, un journaliste décède du Covid-19